Interventions sur "sport"

1656 interventions trouvées.

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

...me la présidente, chers collègues, il m'a paru important de revenir tout d'abord avec vous ce matin sur l'histoire du football féminin, car elle éclaire bien des aspects actuels de la pratique féminine du football et des inégalités qui persistent actuellement aux dépens des joueuses, tant dans la pratique amateure que dans la compétition de haut niveau. Premier point : le football féminin est un sport ancien, il est bon de le rappeler. Il a plus de cent ans. Sa pratique remonte à 1881 au Royaume-Uni, et à 1912 pour la France. Un vrai engouement s'est manifesté dans ces deux pays à la faveur de la guerre de 1914-1918 : des matchs d'équipes féminines ont à l'époque attiré un public nombreux des deux côtés de la Manche. Deuxième point : dès l'origine, le football féminin a fait l'objet de critiq...

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

... des joueuses de haut niveau : - faute de statut professionnel sur le plan juridique, elles ne sont pas protégées par une convention collective, contrairement aux joueurs professionnels ; - sauf exception, comme à l'Olympique lyonnais ou au PSG, elles ne peuvent pas vivre dignement du football et sont très souvent obligées de suivre des études ou de travailler parallèlement à leur engagement de sportive de haut niveau, ce qui n'est pas sans conséquence sur leurs conditions d'entraînement. Certaines vivent même dans la « précarité », pour reprendre les mots de Marianne Gazeau, présidente de Foot d'Elles, que nous avons auditionnée le 11 avril 2019. Dans ce contexte, plusieurs clubs du championnat de D1, comme le Paris Football Club dont nous avons visité le nouveau centre de formation et d'e...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

...e la FFF et ancienne joueuse internationale à la personnalité et au parcours extraordinaires, je peux souligner combien il est utile de faire connaître au public des joueuses véritablement inspirantes pour nos jeunes. Cela rejoint d'ailleurs la question des valeurs. Dans cette perspective, je crois qu'il faut aussi souligner la nécessité de faire davantage de place aux femmes dans les programmes sportifs, qu'il s'agisse de la diffusion du sport féminin ou du commentaire sportif. Enfin, en matière de communication, nos travaux ont fait émerger l'insuffisante implication de certains clubs pour valoriser et mettre en valeur leurs équipes féminines. Il y a, là encore, une marge de progression... J'en viens maintenant à la médiatisation, levier décisif pour accroître la reconnaissance et la mise...

Photo de Dominique VérienDominique Vérien :

J'ai eu l'occasion de pratiquer ce sport pendant mes études. Je dois aussi dire qu'un club féminin de football, je l'ai appris tout récemment, vient d'être créé à Saint-Sauveur-en-Puisaye, où est née Colette, dans le département de l'Yonne dont je suis élue. C'est un vrai symbole !

Photo de Françoise LabordeFrançoise Laborde :

...ère titulaire du Ballon d'or féminin, qui a décidé de boycotter la Coupe du monde pour protester contre les inégalités dans le football. La question du statut et des rémunérations vaut aussi pour l'arbitrage, comme le met aussi en valeur le rapport. De façon plus générale, il me paraît essentiel de promouvoir la mixité dans les métiers du football, qu'il s'agisse de l'arbitrage, du commentaire sportif ou de l'encadrement. En ce qui concerne la pratique amateure, le rapport souligne la question centrale des infrastructures. C'est notamment la problématique bien connue de l'inexistence ou de l'insuffisance de vestiaires féminins. Par ailleurs, je suis heureuse de constater que la Coupe du monde bénéficiera d'un dispositif médiatique inédit pour une compétition féminine, puisque beaucoup de ...

Photo de Dominique VérienDominique Vérien :

...car elles veulent être acceptées dans ce bastion masculin. C'est une attitude compréhensible. Pour autant, la délégation ne peut se contenter de ces différences de traitement entre footballeuses et footballeurs. Certaines situations, comme l'incident de Clairefontaine, ne sont pas normales. Nous devons donner un coup de pied dans la fourmilière ! Vous le savez, la question de la médiatisation du sport féminin est un sujet qui m'intéresse. De ce point de vue, je suis heureuse de constater que les médias jouent pleinement le jeu pour valoriser le Mondial 2019. J'ai entendu plusieurs publicités pour cet événement, y compris à la radio. Pour moi, la médiatisation et la notoriété des footballeuses qui en résultera sont le point de départ. Car une fois qu'elles existeront dans les médias, on ne po...

Photo de Laurence RossignolLaurence Rossignol :

Certaines prises de parole sont clairement hostiles à la médiatisation des sportives. J'ai encore entendu à la télévision des propos négatifs d'Alain Finkielkraut concernant cette Coupe du monde.

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

Pour ma part, j'ai une préférence pour la proposition n° 3, que j'ai par ailleurs un peu adaptée. Que diriez-vous de : « Mondial 2019 : un enjeu pour faire progresser l'égalité femmes-hommes dans le football et dans le sport, de manière durable ? »

Photo de Françoise LabordeFrançoise Laborde :

Ce débat me rappelle notre rapport sur les femmes et l'automobile, que nous avions publié au moment du Mondial de Paris de 2016. Derrière ce parti pris de communication, le rapport abordait des questions très sérieuses liées notamment à l'égalité et à la précarité des femmes privées de moyen de transport dans certains territoires.

Photo de Christine PrunaudChristine Prunaud, co-rapporteure :

Merci, cher collègue, pour ce témoignage d'engagement en faveur du sport et du sport féminin, auquel la délégation aux droits des femmes ne peut qu'être sensible. Je souhaite la bienvenue à nos premières intervenantes. Nous allons présenter par une courte vidéo les chiffres-clé du football féminin français. [Une vidéo est projetée.] Je suis très heureuse d'animer la première séquence de cette table ronde intitulée « La Coupe du monde en France : quel héritage pou...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

...nt de notre délégation au Centre d'entraînement et de formation du Paris Football Club en février dernier. [Une vidéo est projetée]. Je suis particulièrement heureuse d'animer la deuxième séquence de notre table ronde dédiée au dispositif médiatique mis en oeuvre pour la Coupe du monde. Je remercie nos intervenants d'être ici pour discuter avec nous d'un sujet crucial pour la reconnaissance du sport féminin. Il nous a semblé très important de mettre l'accent sur le traitement médiatique de cette compétition de grande ampleur : l'enjeu est bien de garantir une médiatisation et une visibilité du football féminin dans la durée. Nous avons le plaisir d'accueillir aujourd'hui les diffuseurs principaux de la Coupe du Monde, qui constituent des acteurs essentiels pour accroître la visibilité du fo...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup. Je donne la parole à François Pellissier, Directeur des sports du Groupe TF1. TF1 diffusera les vingt-cinq meilleurs matchs de la Coupe du monde ainsi que tous les matchs disputés par les Bleues. Pourquoi le groupe a-t-il souhaité se positionner en faveur du football féminin ? Corinne Diacre a dévoilé la composition de l'équipe de France le 2 mai sur TF1. C'était une annonce solennelle, envoyant des signes forts en faveur du sport féminin. Au-delà du Mond...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup pour votre engagement. La parole est à Laurent Eichinger, Directeur général de RMC Sport. Quelle place occupe le football féminin au sein de RMC Sport ? Selon vous, quels sont les principaux enjeux du foot féminin du point de vue de la médiatisation ? Quel est le dispositif mis en oeuvre par votre groupe en vue de la Coupe du monde (commentaire et analyse des matchs, diffusion de reportages sur le foot féminin, interviews ou portraits des joueuses) ? Avez-vous eu à coeur d'introdui...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci pour votre disponibilité. J'aimerais remercier pour sa présence parmi nous ce matin Michel Savin, président du groupe d'études du Sénat « Pratique sportive et grands événements sportifs », ainsi qu'Annick Billon, la présidente de la délégation aux droits des femmes, qui est à l'initiative de cette table ronde. Je remercie également les personnes présentes dans cette salle, et notamment celles venant des outre-mer. Nous passons maintenant à la deuxième partie de cette séquence. Je vous remercie, Messieurs, pour vos trois interventions très éclai...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup. J'espère que vous serez entendu et que le public suivra. De nombreux matchs de la Coupe du monde sont déjà complets et j'espère qu'il en ira de même pour les autres matchs de football féminin dans les années à venir. Je laisse la parole à Jean-Baptiste Renet, rédacteur en chef au journal L'Équipe, le titre de référence en matière de presse sportive. Il y a donc un réel enjeu à ce que votre journal donne une résonnance particulière à la Coupe du monde féminine qui se tiendra en France. Quel dispositif médiatique allez-vous mettre en oeuvre en vue de cet événement ? Pouvez-vous nous donner également des éléments de comparaison avec le dispositif prévu pour couvrir la dernière Coupe du monde féminine et celui mis en place l'an dernier, au...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci beaucoup. J'espère que vos lives commentés susciteront l'envie chez les jeunes femmes et les jeunes filles de s'orienter vers le football féminin. Nous poursuivons notre séquence avec Benoît Lallement, rédacteur en chef adjoint en charge du Pôle Sport du journal Le Parisien. Le Parisien a été pionnier dans la couverture du sport féminin, et notamment du football. Quelle a été la motivation du journal pour donner de la visibilité aux équipes féminines ? Selon vous, quelles sont les principales valeurs véhiculées par le football féminin ? En outre, s'agissant de la Coupe du Monde 2019, quelle est votre stratégie globale pour couvrir la compéti...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci pour votre intervention à la fois passionnante et synthétique. Je passe maintenant la parole à Virginie Bachelier, journaliste sportive et adjointe au chef du service des sports à Ouest-France, grand titre de la presse quotidienne régionale (PQR). Virginie Bachelier va nous apporter le regard des territoires sur cette Coupe du monde. Quelle est la stratégie du journal Ouest-France pour la couverture médiatique du Mondial 2019 ? Avez-vous prévu de réaliser des portraits de joueuses (françaises et étrangères), des reportages d...

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci à tous pour ces exposés très riches. Nous nous réjouissons du dispositif ambitieux mis en place pour assurer la couverture médiatique du Mondial 2019. Nous avons à coeur que la médiatisation et la visibilité du football féminin, et plus généralement du sport féminin, s'inscrivent dans la durée et ne prennent pas fin le 8 juillet. J'invite nos intervenants à regagner leur place dans la salle et je cède la parole à notre présidente, qui anime la troisième et dernière séquence de notre table ronde.

Photo de Victoire JasminVictoire Jasmin, co-rapporteure :

Merci de nous faire part avec passion de votre vécu au sein de la Fédération et comme joueuse professionnelle. Dans le sport, l'économie et la société s'opère un bouleversement irréversible, dont le football féminin constitue une image fidèle, à en juger par le nombre de pratiquantes. Pourquoi le football féminin de haut niveau dépend-il toujours de la Ligue de football amateur et non de la Ligue de football professionnel ? Comment la FFF compte-t-elle progresser sur la professionnalisation ? Nous avons également con...

Photo de Céline Boulay-EspéronnierCéline Boulay-Espéronnier, co-rapporteure :

... c'est un rendez-vous de la mixité, dont nous parlons très souvent à la délégation aux droits des femmes, et pour laquelle vous voyez en la Coupe du monde un vecteur pour les politiques publiques des élus. Votre objectif est d'atteindre 200 000 licenciées, et qu'un club sur deux accueille des jeunes filles à l'avenir. Mais il y a encore beaucoup de problèmes à régler - et d'abord, l'accueil de ce sport dans les écoles, qui pose le problème des vestiaires. Les joueuses américaines, qui comptent parmi les meilleurs au monde, ont récemment attaqué leur fédération pour discrimination en matière de salaires et de conditions de travail par rapport à leurs homologues masculins. Que vous inspire cette démarche ? Serait-ce dans l'ADN du football français d'engager ce type de procédure ? Faut-il en pas...