Interventions sur "venezuela"

27 interventions trouvées.

Photo de Olivier CadicOlivier Cadic :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, la proposition de résolution que je vous présente aujourd’hui est destiné à renforcer les sanctions à l’encontre des responsables des violations des droits humains au Venezuela. Elle vise aussi à soutenir le dossier à la Cour pénale internationale, déjà cosigné par six pays, pour que les responsables de ces crimes soient effectivement condamnés. Je souhaite exprimer toute ma gratitude au président Hervé Marseille pour le groupe Union Centriste, au président Claude Malhuret pour le groupe Les Indépendants, ainsi qu’à tous ceux qui ont soutenu ce projet et permis qu’il s...

Photo de Olivier CadicOlivier Cadic :

Et cela au moment même où le Venezuela obtenait un siège au Conseil des droits de l’homme des Nations unies.

Photo de Olivier CadicOlivier Cadic :

Le crime de M. Rada ? Être un leader politique apprécié à Petare, le barrio – bidonville – le plus important du pays. Personne ne doit ignorer que Nicolás Maduro et ses appuis militaires persécutent, font disparaître et massacrent la population vénézuélienne. Le Venezuela est le premier pays d’Amérique latine où je me suis rendu, voilà quatre ans. Il est connu comme le pays disposant des réserves pétrolières les plus importantes au monde. Selon les derniers chiffres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, l’OPEP, les réserves prouvées de ce pays atteindraient les 297 milliards de barils, le plaçant à la première place mondiale devant l’Arabie saoudite...

Photo de Pierre LaurentPierre Laurent :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, la crise sociale, économique et politique au Venezuela est grave. Elle laissera des traces dans le pays pendant de longues années. Personne n’est insensible à cette situation, surtout pas nous. Mais la proposition de résolution qui nous est soumise est-elle la contribution attendue de la France face à une telle situation ? Nous ne le pensons pas ! Cette proposition, et le propos que nous venons d’entendre de la part de mon collègue Olivier Cadic l’...

Photo de Pierre LaurentPierre Laurent :

...périence politique dont ils n’ont jamais voulu. Les sanctions américaines, souvent extraterritoriales – mais, cette fois-ci, cela ne pose visiblement de problème à personne –, ont nourri le désordre économique du pays. Pourquoi le nier quand Donald Trump, lui-même, s’en vante ? Et pourquoi s’en tenir à emboîter le pas à la rhétorique américaine sans prendre aucun recul ? Pour les États-Unis, le Venezuela est une clé de voûte en Amérique latine, où, en même temps, ils renforcent les sanctions illégales contre Cuba, soutiennent de toutes leurs forces le régime de Jair Bolsonaro, appuient les gouvernements du Chili et de l’Équateur réprimant les révoltes populaires. Est-ce l’intérêt de la France de suivre cette doctrine qui fleure bon le retour de la « doctrine Monroe » en Amérique latine ? Le Vene...

Photo de Alain FouchéAlain Fouché :

...ONU dénonce l’usage systématique d’une « force excessive » à l’encontre des manifestants. Cet euphémisme est bien pudique quand, depuis 2018, plusieurs milliers de personnes ont été arrêtées, torturées, assassinées. Et cela continue ! Il est insensé, comme l’indiquait notre collègue Olivier Cadic, que, jeudi dernier, un siège au Conseil des droits de l’homme des Nations unies ait été attribué au Venezuela de Maduro. Insensé ! Pour tenter de sortir de la crise, la communauté internationale avait deux choix : ne rien faire ou intervenir. Plusieurs pays soutiennent le régime en place, dont la Corée du Nord – pays de grande liberté –, la Turquie, la Russie, la Chine, la Bolivie d’Evo Morales, qui a effectivement une certaine expertise en matière électorale. Dormez tranquilles, braves gens, l’équipe ...

Photo de Olivier CigolottiOlivier Cigolotti :

...ili : les foyers de crise et d’inquiétude sont, ces derniers temps, si nombreux et si complexes sur la scène internationale qu’on en aurait presque tendance à oublier un peu rapidement ceux qui ne font pas quotidiennement les gros titres des journaux. Cette proposition de résolution, présentée par notre excellent collègue Olivier Cadic, a donc pour mérite de remettre sur le devant de la scène le Venezuela, et l’état catastrophique dans lequel ce pays se trouve depuis maintenant plusieurs mois. Si le monde s’en était légitimement ému et alerté au plus fort des tensions politiques, l’enlisement de la situation nous a malheureusement presque fait « passer à autre chose ». Or c’est pour cette raison même qu’il n’a jamais été aussi urgent de venir en aide à ce pays et à sa population. Alors que le Ve...

Photo de Bruno SidoBruno Sido :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, la situation dans laquelle est plongé le Venezuela s’apparente à une descente aux enfers, et cette dernière semble sans fin. Ce débat nous donne l’occasion d’évoquer la situation dramatique de millions de Vénézuéliens ; l’impasse semble aujourd’hui totale. La crise humanitaire est aiguë. La quasi-totalité de la population de ce pays, autrefois si riche, vit aujourd’hui dans la pauvreté, voire dans l’extrême pauvreté. Les pénuries de nourriture, ...

Photo de Rachid TemalRachid Temal :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, afin d’appréhender comme il se doit la proposition de résolution qui nous est soumise, il me semble essentiel d’évoquer le contexte dans lequel elle s’inscrit. La crise que connaît le Venezuela a éclaté il y a maintenant six ans, avec la mort d’Hugo Chávez et la désignation de son successeur Nicolás Maduro. La contestation de la légitimité de cet héritier a pris une dimension supplémentaire en 2015, lorsque l’opposition a remporté les élections législatives. Elle a conduit à un démantèlement des contre-pouvoirs et à une remise en cause de l’État de droit. Le 23 janvier 2019, Juan Guaid...

Photo de Rachid TemalRachid Temal :

Pour autant, les exactions auxquelles se livre ce régime ne doivent pas nous conduire à considérer, en miroir, le président Guaidó comme l’incarnation du bien contre le mal. À mon sens, cette vision ne serait pas de nature à guider notre réflexion, notre démarche de soutien au peuple du Venezuela et à la démocratie de ce pays. Nous avons également un devoir de lucidité et de vérité : aussi, nous devons noter les difficultés auxquelles se heurte actuellement M. Guaidó pour maintenir l’unité de l’opposition. D’ailleurs, une partie de ses soutiens ont signé un accord avec le président Maduro.

Photo de Rachid TemalRachid Temal :

...n européenne doit faire son devoir pour que nous aboutissions à une solution politique, à une sortie de crise pacifique. En parallèle, au sein de l’ONU, la haut-commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, dont chacun connaît le parcours personnel et politique – on ne peut pas, à mon sens, la soupçonner de parti pris –, a remis un rapport sans concession sur l’état des droits humains au Venezuela. Ce document vient conforter les autres rapports qui décrivent un État défaillant, le pouvoir vénézuélien poursuivant une stratégie « visant à neutraliser, réprimer et incriminer les opposants politiques et les personnes critiquant le gouvernement ». Sur cette base, le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a décidé, le 27 septembre dernier, l’ouverture d’une enquête par une mission int...

Photo de Guillaume ArnellGuillaume Arnell :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, la situation politique au Venezuela suscite de vives inquiétudes, tant elle réveille le souvenir d’une époque tragique, celle des « années de plomb » qu’avaient subies de nombreux pays d’Amérique latine au cours des décennies 1960 et 1970. Alors que Caracas s’était démarquée en entamant dès 1958 une longue tradition démocratique, le régime actuel est accusé d’abuser de pratiques totalitaires que l’on espérait révolues sur le conti...

Photo de Bernard CazeauBernard Cazeau :

Madame la présidente, madame la secrétaire d’État, mes chers collègues, le Venezuela est, depuis six ans, le théâtre d’une crise économique effroyable, d’un désastre humanitaire et de troubles politiques assortis de violations massives des droits humains, responsables d’une migration sans précédent. Tout d’abord, le pays subit une crise économique effroyable. Avec une diminution de la production de pétrole de l’ordre de 40 % en 2018, l’effondrement de la rente pétrolière a entra...

Photo de Jean-Marc TodeschiniJean-Marc Todeschini :

Merci pour votre témoignage. Je veux vous indiquer que je ne soutiens pas le Président Maduro car mes questions, sans cette mise au point préalable, pourraient peut-être vous choquer. Je m'interroge en effet sur la façon d'intervenir, de régler la situation au Venezuela. L'opposition ne reconnaît pas l'élection de Nicolas Maduro qu'elle considère comme illégitime, pourtant une partie de l'opposition a participé aux élections. Le candidat Falcon a reçu plus de 20 % des voix et un candidat issu d'une église évangélique plus de 10 %. L'opposition n'a pas été capable d'adopter une position commune et plus de la moitié de celle-ci n'a pas participé à ces élections, c...

Photo de Joël GuerriauJoël Guerriau :

Je voudrais souligner la qualité et l'importance de votre témoignage. Vous êtes plus de 10 % à avoir quitté le Venezuela et vous êtes autant de témoins. Je veux vous remercier pour cette contribution, qui nous permet de mieux comprendre la situation, de contribuer, à notre façon, à la faire connaître et de veiller à ce qu'elle suscite une réaction internationale. Cela dépend beaucoup de la communauté internationale que les choses évoluent dans le bon sens mais celle-ci est diverse avec des positions difficiles à co...

Photo de Gilbert RogerGilbert Roger :

...nternationale peut-elle pu parler avec les Russes, plus qu'avec les Cubains ? C'est peut-être une partie de la clé ! Je crains qu'une intervention militaire américaine reproduise ce qui s'est passé dans d'autres pays d'Amérique latine comme l'Argentine où l'intervention et la libération ont été suivies d'un vide institutionnel. Comment s'y prendre pour qu'une opposition démocratique s'installe au Venezuela ?

Photo de Joëlle Garriaud-MaylamJoëlle Garriaud-Maylam :

Merci pour ce témoignage poignant qui en rejoint beaucoup d'autres. Nous avons une communauté française de 4 000 personnes au Venezuela et des élus consulaires qui restent sur place car ils estiment de leur devoir d'aider la population et leurs employés qu'ils nous disent avoir vu dépérir en deux ans. Comment peut-on nourrir une famille dans un pays où le salaire minimum moyen permet d'acheter douze oeufs ? Je veux aussi remercier le Président de la commission d'avoir pris l'initiative de cette audition car pendant des années nou...

Photo de Olivier CadicOlivier Cadic :

...avec désormais l'implantation du Hezbollah. Votre témoignage est très important car il ne s'agit pas d'un pays comme les autres mais d'un repère d'organisations criminelles organisées. L'on ne peut pas dire qu'il suffit d'un vote pour régler la situation ! Je voudrais rendre hommage à Juan Guaido et à tous ceux qui, comme vous, l'entourent et le soutiennent pour le rétablissement de la liberté au Venezuela. Alors que faire aujourd'hui ? Le Sénat pourrait peut-être adopter une résolution pour geler les avoirs des réseaux criminels en Europe, mais encore faudrait-il que cela soit respecté. Il faudrait également s'assurer que les noms des criminels concernés soient bien connus pour qu'ils ne puissent trouver aucun refuge en Europe.

Photo de Ladislas PoniatowskiLadislas Poniatowski :

Je vous souhaite beaucoup de courage pour la belle et difficile mission que vous menez. Plus vous sensibiliserez de pays et de peuples, plus vous offrirez de perspectives à votre pays. Aujourd'hui, tout est bloqué pour aider le Venezuela ; une intervention militaire sous l'égide de l'ONU est impossible du fait des vetos russe et chinois. Or, sans le feu vert des Nations Unies, toute intervention semble difficile, même si Donald Trump l'a envisagé. Je suis inquiet quant à la situation humanitaire sur place. Après avoir essuyé plusieurs échecs, l'ONU a refusé d'apporter officiellement son aide. Je m'interroge sur le rôle joué par ...

Photo de Gisèle JourdaGisèle Jourda :

Je vous remercie de la clarté de vos exposés. Le Venezuela envisage-t-il de diversifier sa production au profit du gaz ? Je souhaiterais connaître le plan de la Patria 2019-2025, car l'aspect diplomatique de cette question est important. Monsieur le directeur, vous qui avez exercé à Cuba, j'aimerais avoir votre regard sur la diplomatie pétrolière entre le Venezuela et Cuba.